Enseignement supérieur, séminaire, bourses d'études
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGagner de l'argentRéussir ses étudesBourse d'étudesOffres de Stage
Derniers sujets
» Avoir une bourse
Sam 18 Nov - 3:51 par Invité

» Bourses de master et de doctorat Eiffel 2018 pour étudier en France
Sam 21 Oct - 12:28 par Admin

» Bourse MBA Rainbow Bridge pour les femmes africaines et asiatiques, France
Dim 1 Oct - 19:59 par Admin

» Citation du jour : L'esprit, c'est comme un parachute
Jeu 15 Juin - 23:52 par Admin

» Citation du jour : innocence
Jeu 15 Juin - 23:47 par Admin

» Citation du jour : derange
Jeu 15 Juin - 23:43 par Admin

» Citation du jour : rire
Jeu 15 Juin - 23:40 par Admin

» Citation du jour : maths
Dim 11 Juin - 21:23 par Admin

» Citation du jour : faché
Dim 11 Juin - 21:18 par Admin


Partagez | 
 

 Deuxièmes Rencontres Nationales des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines Les 3 et 4 octobre 2014 à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin



MessageSujet: Deuxièmes Rencontres Nationales des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines Les 3 et 4 octobre 2014 à Paris   Ven 10 Jan - 12:20

Lancement de l'appel à communication - JCEA 2014
Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement de l'appel à communications pour la deuxième édition de la rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines qui aura lieu les 3 et 4 octobre 2014 à Paris.
L'objectif de la rencontre est toujours de s'inscrire dans la création d'un espace d'échanges scientifiques entre jeunes chercheurs dont les travaux portent sur les Afriques sans exclusive (pays d’Afrique subsaharienne et d’Afrique du nord) et ses différentes diasporas. Vous trouverez plus de détails dans l'appel à communications : Appel à communications JCEA 2014
 
Dates limites de soumission : (plus d'informations dans la rubrique "Modalités de soumission")
- le 31 janvier 2014 pour les propositions de communications ;
- le 28 février 2014 pour les posters scientifiques.
 
Attention : Aucun financement ne pourra être accordé pour la participation des jeunes chercheur.e.s basé.e.s hors de France. Un appui sera néanmoins apporté, après la sélection des résumés, pour la recherche de soutiens extérieurs
 
Contact du comité d'organisation : jcea2014 (a) gmail.com



Appel à communications
Les 3 et 4 octobre 2014 se tiendront les deuxièmes Rencontres Nationales des Jeunes Chercheur.e.s en Etudes Africaines (JCEA). Cet évènement entend stimuler et renforcer les échanges entre doctorant.e.s, jeunes docteur.e.s, post-doctorant.e.s. Dans les différentes branches des sciences humaines et sociales, ces chercheurs n’ont pas suffisamment l’opportunité de se rencontrer par-delà des clivages disciplinaires, géographiques et institutionnels. Aussi les JCEA luttent contre les segmentations disciplinaires et l’insularité des doctorant.e.s - notamment ceux rattachés à des laboratoires non spécialisés en études africaines. Il s’agit en particulier de participer au décloisonnement des travaux entre les différentes régions d’Afrique, de favoriser le croisement des problématiques, et de confronter les approches de plusieurs disciplines, en ouvrant cette rencontre aux sciences humaines au sens large.
Ces rencontres proposent un état des lieux des recherches actuellement menées sur les Afriques sans exclusive (pays d’Afrique subsaharienne, Maghreb, Lybie, Égypte, Madagascar, Caraïbes,...) et ses différentes diasporas. En offrant un espace aux débats scientifiques, les jeunes chercheur.e.s pourront présenter, discuter et confronter leurs travaux. Un espace- thèse leur sera réservé (cahier des thèses et exposition de posters).
Ces rencontres seront également l’occasion de réfléchir à la place des travaux sur les mondes africains dans le champ de la recherche, avec une réelle volonté d’ouverture, et l’envie de souligner les apports empiriques et théoriques de ces approches. Nous souhaitons également aborder la question des conditions matérielles de réalisation des recherches (offres de contrats doctoraux, difficultés d’accès au terrain en raison des interdits sécuritaires, poursuites de cursus universitaires pour les étudiants étrangers,...). Cette seconde édition souhaite enfin expliciter les enjeux de la production de savoirs sur l’Afrique : qui écrit, pour qui et pourquoi ?
Les propositions de communication peuvent s’inscrire dans l’un des quatre axes identifiés ci- dessous. Néanmoins, la formule retenue étant celle d’un état des lieux, toute proposition de communication dont l’objet porte sur un terrain ou problématique lié(e) au continent africain peut être soumise.
Axe 1 : Ordre et désordre
Si la notion de désordre est souvent associée de façon caricaturale à l’Afrique dans une vision européo-centrée et afro-pessimiste, cet axe privilégiera les communications jouant sur la valeur et la réalité des deux notions. Il s’agit de s’intéresser aux aspects éthiques, politiques, conceptuels, sociaux, mythiques et religieux de l’ordre et du désordre dans les mondes africains. Les réflexions géopolitiques dans une logique multi-scalaire, les analyses anthropologiques sur des aires géographiques africaines différenciées et les connexions de la thématique de l’axe avec le couple « guerres et paix » seront particulièrement appréciées. Enfin, des communications sur l’ordre et le désordre dans le domaine du genre, de la justice ou de l’environnement seront aussi les bienvenues.
Axe 2 : Circulations, fronts, frontières
La frontière a longtemps été cantonnée au champ géographique en tant que ligne de partage entre deux entités étatiques ; cet axe se propose d’élargir cette notion à d’autres domaines – culturels, religieux, sociaux, politiques, juridiques et environnementaux. Les communications mettront en avant la frontière comme limite ou barrière, notamment entre groupes sociaux, scellant alors des identités spécifiques. Les contributions pourront également insister sur la question du «front» qui naît de la conflictualité et de l’affrontement, ou de front « pionnier » mettant en valeur une différenciation spatiale voire une fragmentation des territoires. Les communications centrées sur le rapport entre la réalité des frontières et leur dimension symbolique ou imaginaire seront appréciées. Enfin, dans une troisième impulsion, l’axe insistera sur le dépassement et la porosité des frontières par les échanges, les flux et les circulations, que ce soit des hommes, des commodités ou des idées – montrant ainsi les enjeux politiques, sociaux et juridiques de l’objet-frontière.
Axe 3 : Sensorialités
Cet axe accueillera les communications portant leur attention sur les dimensions sensorielles et émotionnelles de la vie sociale. Activités, objets, paysages, techniques, instruments, ornements, aliments, individus, relations sociales, représentations, etc. mobilisent un entrelacs de qualités sensibles dont il s’agira d’appréhender les rôles. Les études attendues porteront sur les situations qui mettent en œuvre des conditions sensorielles particulières : performances artistiques et culturelles, cérémonies politiques, rituels, séances médicales, etc. ; ou encore sur les discours et pratiques exposant des qualités sensibles dans la présentation de soi, de l’autre, des groupes. L’accent sera mis sur la manière dont les composantes sensorielles participent à forger une pratique ou une expérience partagée, à transmettre des connaissances ou une mémoire, à identifier des catégories, à élaborer des hiérarchies. L’influence des technologies, des handicaps ou des habitudes qui suppriment, amplifient ou modifient une part du monde sensoriel pourra également être interrogée.
Axe 4 : Savoirs/Pouvoirs
La production, l’acquisition et la transmission des savoirs sont prises dans des relations de pouvoirs. Cet axe de recherche explorera les rapports entre savoirs (qu’ils soient académiques ou non) et pouvoirs tels qu’ils se constituent dans les pays africains mais aussi en relation avec d’autres nations. Nous nous intéresserons tout d’abord à l’historiographie et à la généalogie : comment la production de connaissances est-elle façonnée par les contextes culturels, religieux, scientifiques et politiques ? La question du pouvoir transparaît dans les méthodes de production des savoirs : comment et avec qui ces savoirs sont-ils construits, transmis, partagés ? Quelles sont les positions des acteurs et leurs logiques de distanciation/d’implication ? Quelles sont les relations entre ces acteurs dans la pratique du terrain(notamment entre chercheurs et «informateurs»)? En troisième lieu, cet axe propose de traiter des enjeux relatifs aux usages des savoirs. Comment ces savoirs circulent- ils et/ou sont instrumentalisés ? Les communications pourront évoquer les situations de mainmise sur les archives, d’instrumentalisation de la mémoire par le biais de la patrimonialisation, ou encore d’usages politiques de productions scientifiques.
*
En parallèle des sessions de communication, un appel à posters scientifiques est lancé. Les thématiques sont ouvertes : les posters peuvent s’inscrire dans un axe donné ou s’ancrer dans les rencontres de façon transversale.



Modalités de soumission
Toute proposition de communication (maximum 500 mots), doit être déposée avant le 31 janvier 2014.
Toute proposition de poster (versions préliminaires, au format électronique) doit être déposée avant le 28 février 2014.
 
Les soumissions devront être déposées directement et uniquement sur ce site après inscription et création d'un espace personnel par chaque utilisateur. Les résumés envoyés uniquement par emails ne seront pas considérés.
 
Les mots clés demandés pour chaque soumission doivent spécifier dans l’ordre :
- le numéro de l’axe envisagé (0 pour les propositions hors axe) ;
- les disciplines ;
- les pays concernés par la recherche.
 
L’acceptation sera notifiée le 15 mars 2014 au plus tard. Les textes définitifs des communications devront parvenir au comité d’organisation d’ici le 1er septembre 2014.
Les versions définitives des posters (en haute définition) devront parvenir au comité d’organisation d’ici le 15 juin 2014. L’impression (A0) et l’affichage des posters sélectionnés seront pris en charge par le comité d’organisation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reussiravecvous.com
 
Deuxièmes Rencontres Nationales des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines Les 3 et 4 octobre 2014 à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SKYLINE] Invasion et Enlevement Extraterrestre
» après le plan Rebond, voici ANIJ
» Les 1eres Journées Nationales sur les Matériaux
» Benoit XVI s'adresse aux jeunes a Londres: SOYEZ DES SAINTS !
» Le Tabagisme chez les jeunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Congres et journées scientifiques :: Sciences humaines et sociales-
Sauter vers: